Page 1 sur 1

France: les otages du lycée de la Sarthe libérés

MessagePosté: 09 Mar 2006, 21:34
de masterchief360
J'ai vu ça au JT de RTL et j'ai été un peu surpris :? ...


PARIS (AFP) - L'ex-professeur qui retenait en otages 23 personnes dans un lycée de la Sarthe s'est rendu sans violences et les personnes qu'il retenait ont été libérées, a indiqué jeudi soir l'entourage du ministre de l'Intérieur Nicolas Sarkozy.

Le ministre de l'Intérieur, actuellement en voyage aux Antilles, a aussitôt appelé le patron du Groupe d'Intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), le chef d'escadron Frédéric Gallois, "pour le féliciter, ainsi que son équipe, pour cet heureux dénouement", a-t-on indiqué de même source.

"Je voudrais adresser d'ici mes félicitations aux vingt-huit hommes du GIGN qui ont libéré les otages sans effusion de sang, avec un professionnalisme exceptionnel", a affirmé M. Sarkozy à Pointe-à-Pitre.

Le Premier ministre Dominique de Villepin a également "félicité "les forces de l'ordre et notamment le GIGN", a-t-on indiqué dans son entourage.

Dès l'annonce de la prise d'otages, qui avait débuté vers 15H00, au lycée Colbert de Torcy, à Sablé-sur-Sarthe, Nicolas Sarkozy avait suspendu ses rendez-vous dans l'île, tenu deux réunions de crise et ordonné l'envoi du GIGN.

Peu après le début de la prise d'otage, l'établissement, où sont scolarisés quelque 1.500 élèves, avait été évacué. Vers 18H00, de nombreux élèves attendaient des nouvelles à proximité de l'établissement, proche du centre-ville de Sablé-sur-Sarthe, une ville d'environ 13.000 habitants.

Deux équipes du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), soit une quarantaine d'hommes, avaient également été dépêchées de la région parisienne.

L'arme du preneur d'otages n'était pas factice, contrairement à ce qu'avait annoncé le préfet de la Sarthe juste après la libération des otages, a indiqué jeudi soir la gendarmerie. L'arme du preneur d'otage était une arme de septième catégorie, tirant des balles en caoutchouc qui peuvent tuer, selon un responsable de la gendarmerie.

Juste après la libération, le préfet Stéphane Bouillon avait annoncé, à la presse, que "son arme était factice".

Le preneur d'otage, un ex-professeur du lycée de 33 ans, n'a pas fait usage de son arme et s'est rendu sans "aucune violence", selon le préfet.




http://www.afp.com/francais/news/storie ... pb5x5.html

MessagePosté: 09 Mar 2006, 21:40
de -Toto-
:mrgreen: C'était sans doute un prof qui se faisait trop chahuter dans sa classe et qui a voulu prendre sa revanche...

MessagePosté: 10 Mar 2006, 00:21
de Ehnon
Sarko va faire la tronche la,y pourra pas resortir avec un ado dans les bras devant les cameras !
Serieusement beaucoup de prof disjonctent (surtout crise de nerfs et dpression)c'est pas un metier facile.

MessagePosté: 10 Mar 2006, 00:39
de Neity
Cet individu serait apparement suivi médicalement et fiché auprès de la police. C'est ce qu'ils ont dit aux infos en tout cas.

MessagePosté: 10 Mar 2006, 06:05
de Yannick
surtout qu'avec une arme factice il n'avait pas l'intention de faire de mal....c'est juste un gros pétage de plomb qui ne lui apporte que des problèmes maintenant. :(

MessagePosté: 10 Mar 2006, 09:34
de .oO MIAM Oo.
Il va ce taper un an ferme (<--et encore...) avec du sursis...et un suivis médicale...Le métier dans l'enseignement, n'est pas un job facile. J'imagine le "profil" d'un instituteur, muter dans une zone a risque...genre ZUP/Guetto....Clichy/sous/bois...exct...exct..et quand le mec a finis "ces cours" avec une classe "racaille"...qu'il veut prendre sa voiture pour rentrer chez lui, et qu'il constate qu'une énieme fois, on lui a crever ses pneus... :roll:..tu m' étonnes qu'il pete les plombs!!! :?

MessagePosté: 11 Mar 2006, 21:41
de Kröwn
MIAM MIAM a écrit:Il va ce taper un an ferme (<--et encore...) avec du sursis...et un suivis médicale...Le métier dans l'enseignement, n'est pas un job facile. J'imagine le "profil" d'un instituteur, muter dans une zone a risque...genre ZUP/Guetto....Clichy/sous/bois...exct...exct..et quand le mec a finis "ces cours" avec une classe "racaille"...qu'il veut prendre sa voiture pour rentrer chez lui, et qu'il constate qu'une énieme fois, on lui a crever ses pneus... :roll:..tu m' étonnes qu'il pete les plombs!!! :?


+1
Quand je pense à ce que les profs peuvent endurer j'me dit que si j'en serait un je tuerais quelques elèves (mdrr de ma propre classe)

MessagePosté: 12 Mar 2006, 00:10
de KenSHin_HiMuRa
En tout qua tout finit bien c'est temp mieu parce que sa doit suprende quand sa arive un truc pareil et en plus dans une situation comme sa tu dois pas savoir s'attendre.

MessagePosté: 12 Mar 2006, 01:49
de Ben
Comme quoi dans la Sarthe, ya que des THUGS...

MessagePosté: 17 Mar 2006, 18:39
de SoulRebel
Neity a écrit:Cet individu serait apparement suivi médicalement et fiché auprès de la police. C'est ce qu'ils ont dit aux infos en tout cas.


même si c'est un peu en retard mais j'ai une petite question. comment un mec suivi medicalement et fiché à la police peut enseigner ?
normalement on devait lui interdire d'enseigner non ??

MessagePosté: 17 Mar 2006, 18:51
de Doom2Darkness
SoulRebel a écrit:
Neity a écrit:Cet individu serait apparement suivi médicalement et fiché auprès de la police. C'est ce qu'ils ont dit aux infos en tout cas.


même si c'est un peu en retard mais j'ai une petite question. comment un mec suivi medicalement et fiché à la police peut enseigner ?
normalement on devait lui interdire d'enseigner non ??


il était plus enseignant au moment ou il à fait la prise d'otagtes c'est ça en fait le problème. Il à put rentrer dans le lycée avec une arme (même si elle été fausse c'était une arme) et ce sans que personne ne lui doise rien. Mais en fait c'était un ancien proffesseur de ce lycée (ceci explique cela).

MessagePosté: 17 Mar 2006, 18:54
de SoulRebel
heuresement que sa s'est bien terminé
merci pour l'info Doom2Darkness