Forum

Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Le forum qui fait des émules parmi les papis gamers et qui rassemble toutes les infos sur les consoles "old-gen".

Modérateur: Modérateurs

Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede kelanflyter » 02 Avr 2010, 12:31

Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

L'idée de ce topic est de voir quels sont pour vous VOS chef d'oeuvres du jeu vidéos. Les jeux qui vous ont profondément marqués et qui resteront toute votre vie encrée dans votre mémoire comme les meilleurs jeux au monde. Des jeux que vous n'aurez aucun problème à ressortir 10 ans après pour vous les refaire avec un élan de nostalgie et de plaisir entremêlés. Des jeux que vous n'hésiteriez pas à racheter sur d'autres supports s'ils sortaient, des jeux que Jamais au grand jamais vous vous sépareriez...

En bref: Le top 10 de vos jeux cultes

Pour ma part


Shining force 2 (megadrive)
Si La série entière des shining est pour moi une des meilleures séries de RPG au monde, malgré les derniers opus pas vraiment concluants, C'est clairement Shining force 2 qui en est le maitre étalon. Tout d'abord parce que je l'ai fait avant le 1, et ensuite parce que c'est le seul de la serie a permettre de se balader librement sur une MAP, offrant une sensation de liberté bien plus grande que les autres (pas de découpage en chapitre). C'est aussi celui sur lequel j'ai passé le plus d'heures. Pour être clair j'ai Littéralement passé au peigne fin la totalité de toutes le cases du jeu en fouillant avec le bouton de recherche, et ce dans toutes les directions possibles. Les seuls coffres de tout le jeu que je n'ai pu ouvrir ne sont possible d'ouvrir que dans la version japonaise qui permets de fouiller le terrain en plein combat.
Ce jeu offre une énorme satisfaction lors de l'exploration tant il regorge de petits secrets subtilement cachés comme le village des forgerons, le combat secret de la foret, ou encore les mythiques ailes de pégases que j'ai du chercher des mois durant. Le jeu regorge de plus de moments d'anthologie comme le combat sur l'échiquier, le réveil de la princesse, le construction du village de fortune après le crash du bateau....
Toute ma vie aura été marquée par ce jeu absolument divin, et j'espère encore qu'un jour sega nous en offrira un remake aussi bon que celui qu'ils avaient fait pour le 1 sur GBA.


Gunstar heroes (megadrive)
Autre grand titre de la megadrive, Gunstar Heroes est encore à ce jour le meilleur titre du genre. Il faut dire que Treasure est une équipe qui a rarement déçu ses fans. Mais pour moi Gunstar Heroes est leur meilleure prestation. L'univers du jeu ultra coloré et rempli d'humour, le gameplay ultra complet, les passages hyper originaux (le fameux "dice palace" avec son jeu de l'oie), les boss de fous, une réalisation ui pour l'époque était énorme, mais surtout un mode coopération démentiel, où les joueurs passaient autant de temps à s'aider qu'a se gêner en se balançant l'un l'autre.
Je me souvient encore avec nostalgie des super parties de baston de dé dans le dice palace, où le deuxième joueur pouvait nous piquer notre dé. C'était alors un véritable défi de pouvoir le lancer correctement. C'était aussi con que fun.


Grandia 2 (dreamcast)
(Si pour beaucoup Skies of arcadia était un chef d'oeuvre, à l'époque je devait être un des rares partisans de Grandia 2. Pour moi le meilleur RPG de la dreamcast c'était lui. Non pas que le titre de Sega n'était pas bon, bien au contraire, mais pour moi Grandia 2 était encore meilleur. Bien que Ultra linéaire, il proposait une aventure super prenant avec un rythme parfaitement maitrisé. Rarement un jeu m'aurait autant fait passer de nuits blanches, où après chaque points de sauvegarde je me disait: "allez j'avance un peu pour voir comment c'est après" avant de me dire "Bon allez après le suivants j'arrête"... jusqu'à ce que l'aube arrive. Et puis les combats... simplement le meilleur système de combat jamais inventé pour un RPG. Le seul autre jeu à le dépasser est sa suite Grandia 3, qui malheureusement à été bâclé au niveau de l'histoire et du rythme.
Pour montrer mon attachement à ce jeu, je l'ai acheté sur tous les supports possibles : a savoir Dreamcast, PC et PS2.


Bubble bobble (atari ST entre autre)
Pur chef d'oeuvre de Taito, Bubble bobble est un de ces jeux dont je ne me lasait pas à l'époque. les parties s'enchainaient les une après les autres avec toujours cette musique si entrainante qu'on se prenait souvent en flagrant déli de fredonnage en pleine partie. Rien qu'en écrivant ces lignes j'ai encore la musique dans la tête qui tourne en boucle. Ces couillon de dinosaures m'en auront fait vivre des aventures. Dommage que les suites du jeu ne soient pas du même acabit, à l'exception de l'excellentissime Parasol Star (Atari ST, PC engine). Il est évident que j'ai sauté sur le recent remake du XBLA.



Return Fire (3DO Saturn)
Peu de gens doivent connaitre ce jeu qui pourtant est un véritable chef d'œuvre. Jeu d'action/strategie, chacun des joueurs avait une base principale et des bases secondaires. Dans l'une de ses bases secondaires un drapeau était caché. Le but était d'attaquer ces bases, prendre la drapeau, puis le ramener au plus vite au campement. Seulement voila, on avait à notre disposition un nombre limité de vehicules ayants chacun leurs spécificité. La jeep seulement pouvait ramener le drapeau, ainsi que rouler sur l'eau en gonflant les pneus, le tank était le meilleur moyen de défoncer les bases, l'hélicoptère permettait de rapidement survoler les étendues et surtout de passer par dessus les murailles et l'eau, et le blindé permettait de poser des mines un peu partout. Si le principe était excellent et permettait pas mal de petites ruses (comme d'attaquer ses propres bases pour prendre le drapeau et aller le planquer a l'autre bout de la map sur une petite ile perdue^^) c'est surtout l'ambiance de folie qui m' a fait m'attacher au jeu, avec surtout une ambiance musicale vraiment énorme. Comment ne pas se prendre au jeu quand on dirige une jeep en direction de sa base, ramenant fièrement le drapeau, zigzaguant entre les tirs de l'helico ennemis qui nous suit, sous les airs de la chevauchée des walkyries... Clairement une expérience inoubliable.



Diablo 2 (PC)
Un des jeux sur lequel j'ai passé le plus de temps avec Neverwinter nights (PC). Chaque jeu de Blizzard est toujours un evenement, tant la société a pour Leitmotiv de toujours paufiner au maximum ses jeux jusqu'a les rendre quasi parfait. Je ne compte plus les persos que j'ai pu faire/refaire, en quête du level 99, des sets d'arumres ultimes. Le mode hardcore avec sa quasi obligation de cooperer était vraiment jouissive au possible et instaurait une veritable peur: celle de perdre plusieurs dizaines d'heures de jeu si on ne prenait pas a temps les petites potions de soin. En effet, en mourrant, le personnage l'était definitivement. Dommage que generalement, on mourrait a cause du lag... En tout cas c'est un jeu qui reste a mon sens le meilleur dans sa categorie et qui ne sera probablement remplacé que par son successeur.



Zelda 3 A link to the past (SNES)
Pas trop besoin de presenter ce chef d'oeuvre je pense. Meilleur episode de la serie a mon sens (bien meilleur que Ocarina of Time). Le monde est gigantesque et bien foutu, les donjons memorables, le systeme de passage d'un monde a l'autre vraiment phenomenal (surtout pour l'époque), et l'univers particulierement enchenteur avec pleins de trucs a decouvrir par ci par la. Assurement un grand jeu.


Never Winter Nights (PC)
Si ce jeu de Bioware qui se voulait être une sorte de suite aux baldur's gate ne disposait que d'une campagne solo moyenne, c'est le mode multijoueurs qui m'a vraiment marqué. Ainsi il se s'agissait plus de juste se balader a plusieurs en cooperation, mais veritablement de faire du roleplay. A ma connaissance c'est le seul jeu sur lequel c'est reellement possible. Bioware avait en effet instauré la possibilité a chacun de concevoir relativement simplement ses propres modules de jeu et de les lacer en serveur. Ensuite, on avait la possibilité de jouer en tant que joueur, mais aussi en tant que maitre du jeu, comme dans les parties de jdr papier. On pouvait ainsi incarner à la volée n'importe quel PNJ du monde ainsi crée, faire apparaitre n'importe quel objet ou ennemis de la base de données (qu'on pouvait de plus creer à l'avance). On pouvait même creer ses propres mecanismes de gameplay, comme par exemple l'utilisation de composantes pour lancer des sorts, l'impossibilité de dormir n'importe quand, ou de rendre la mort permanante. Ainsi on se liait vraiment à son personnage, et on avait vraiment besoinde compagnons de routes. Pourtant j'ai du passer plusieurs années de ma vie sur ce jeu en ne combatant presque jamais. A la place j'ai fait evoluer socialement mes personnages, tissé de nombreux liens forts avec d'autres personnages/joueurs. Je me souvient en particulier avoir incarné une magicienne qui s'est fait dragué par un barde qui plus tard lui aura demandé sa main. On a ensuite organisé le mariage qu'on a aussi joué, puis plus tard on a aussi joué l'accouchement, qui aura donné jour à un petit bonhomme absoleuement insuportable (il n'obeissait pas). Vraiment un Grand moment de jeu video pour ma part et une experience vraiment inoubliable.


Streets of rage(Megadrive)
Meilleur jeu de baston à ce jour, malgré deux suites presque aussi reussies, Streets of rage est un jeu qui n'a pas pris une ride et qui est toujours aussi fun a jouer. Tout est bon dans ce jeu. Que ce soient les musiques inoubliables de Yuzo Koshiro, les graphismes époustoufnants pour l'époque, le gameplay avec poue la premiere fois un veritable espris de cooperation avec la possibilité de lancer son partenaire sur les ennemis. Les prises au corps à corps ou on pouvait passer dans le dos des mechants, les coups speciaux avec l'appel à un ami flic qui venait faire le netoyage a coup de napalm, et surtout ce passage final super culotté quand mister X nous demande si on veux devenir son bras droit, (ce qui implique plusieurs fins differentes). Un veritable chef d'oeuvre


Left 4 dead 2 (xbox360)
Si j'avais beaucoup aimé L4D 1, le deux est clairement meilleur en tous points. Jeu en cooperation ultime, avec un challenge à la hauteur et une bonne marge de progression, on en se lasse pas d'y jouer, hain Branlo ? Vivement du contenu pour poursuivre cette experience voir pourquoi pas un 3eme opus



Dernière édition par kelanflyter le 10 Avr 2010, 00:34, édité 7 fois.
Avatar de l’utilisateur
kelanflyter
XM | Vétéran
XM | Vétéran
 
Messages: 18955
Inscription: 30 Déc 2002, 00:05
Localisation: lyon
Gamertag: KERHAD
ID PSN: KERHAD

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Gattuso » 02 Avr 2010, 17:34

Dur dur d'en choisir seulement 10. Tellement de jeux m'ont marqué :D
Bon je vais essayer de pas en oublier. C'est du 10eme au 1er.

Yunemi Mystery Mansion (Mega cd)

Un jeu vraiment bizarre, en 3D pré-calculée. Rien de transcendant niveau gameplay, très court et pourtant j'ai accroché à l'univers vraiment unique, parfois enchanteur de ce manoir peuplé de papillons. Un OVNI comme on en a quasiment plus jamais fait ensuite.

Monkey Island 2 (PC et bientôt XLA!! :bave:)

Monkey Island 2 et moi c'est une de mes plus ancienne histoire d'amour vidéoludique. En vacances chez mon cousin qui avait la chance d'avoir un PC de la mort à l'époque, je découvrais un style de jeu absent des consoles. C'était beau, marrant, fallait se creuser la cervelle parfois. J'ai ensuite harcelé mes parents pour un PC rien que pour ce jeu...sans succès :mrgreen:

Kingdom under fire (Xbox)

Mon jeu préféré sur Xbox (vaut également pour Heroes, sa suite). Je l'ai découvert par hasard avec le cd de démo du MOX...j'étais émerveillé. Mélange subtil et unique de stratégie et de beat'em all, sur fond de métal, avec un bon scénario, des personnages charismatiques et une difficulté terrible qui rendait chaque victoire grisante.

Sega rally (Saturn)

D'abord sur arcade puis dans ma chambre sur ma Saturn, je n'ai jamais passé autant de temps sur un jeu de caisse. C'était l'époque "arcade à la maison"...une réalisation splendide, des sensations inégalées, des courses endiablées en split screen avec mon frère et une bataille constante contre les chronos. D'autres comme Daytona m'ont marqué mais Sega Rally avait un truc en plus.

Streets of rage (Megadrive)

Mon premier jeu, dans le sens premier jeu de ma première console vraiment à moi (les précédentes m'étaient données par mon cousin, c'est pas pareil). Je n'oublierai jamais l'excitation de ma première partie de SOR. Et je l'ai refait encore et encore et même maintenant c'est le genre de jeu qui me procure toujours autant de plaisir. Mais quand j'y pense, quel petit malin ce Mr X :?

Landstalker (Megadrive)

Une aventure inoubliable dans un monde auquel j'ai adhéré à 200%. A mon sens l'un des rares jeux qui pouvait tenir tête à un Zelda. Une aventure longue, prenante, pleine de rebondissements (le sorcier! jamais je n'aurais imaginé ça :mrgreen: ).

Panzer Dragoon Saga (Saturn)

Un jeu hors normes, que j'ai découvert très tard mais pour lequel je n'ai pas regretté d'avoir mis tant d'€. PDS ça ne ressemble à rien d'autre, l'univers est unique, le jeu très plaisant et si on se replace dans le contexte de l'époque il est techniquement impressionnant. La génération 32bits à eu beau connaitre de grands chefs d'oeuvre du RPG, celui se place pour moi tout en haut de la liste.

Skies of Arcadia (Dreamcast)

Le JRPG ultime, tout simplement. Tout y est: décors superbes, environnements variés, personnages attachants, histoire plaisante...et puis voilà quoi tout évoque le rêve, l'évasion. Un jeu mythique.

The King of fighters 2000 (Neo Geo)

Il fallait bien un jeu de baston dans mon classement et c'était forcément un KOF. Le 2000 est à mon sens le mieux réussit. La Neo Geo est à son apogée, le jeu envoie les bûchettes, le roaster est énorme pour un épisode qui n'est pas un "dream match" (98/2002) et le gameplay est un des plus intéressants de toute la série.

Shenmue (Dreamcast, ça vaut pour les deux. Impossible de choisir entre la découverte inoubliable du 1 et la perfection du 2)

Comment aurais je pu choisir un autre jeu que Shenmue...des dizaines de jeu restent inoubliables pour moi mais Shenmue c'est autre chose, c'est hors concours. La découverte du 1, cette impression de faire partie de cette petite ville du Japon, ce plaisir jamais ressentit jusqu'alors de pouvoir tout faire, toucher à tout, parler à tout le monde et avoir une réponse autre qu'un vulgaire texte...et puis ces heures à écumer les jeux de la salle d'arcade!
10 ans après il me reste des trucs inachevés encore; je n'ai pas encore réussis à gagner le jeu Saturn à la loterie des épiceries :mrgreen:
Et puis les musiques sont enchanteresses...
Et puis le deux alors c'est le summum de la perfection. Il sublime son prédécesseur de façon magistrale. Tout en plus grand, plus développé. L'histoire se débride, les rencontres sont toujours de grands moments d'émotion. Et cette scène du toit de l'immeuble :-x
Et puis ce dernier chapitre...inatendu, déroutant au début, il prouve s'il le fallait la magie qui se dégage de ce jeu. On est en extase devant des passages d'une apparente simplicité mais qui pourtant nous donnent presque l'impression de nous promener avec eux.
Je veux une fin!! :cry: :cry:
Dernière édition par Gattuso le 03 Avr 2010, 09:05, édité 3 fois.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gattuso
XM | Freelance
XM | Freelance
 
Messages: 6712
Inscription: 17 Avr 2008, 03:41
Localisation: Au Sud de la frontière, à l'Ouest du soleil
Gamertag: Gattuso GB

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede bonosol » 02 Avr 2010, 18:33

01 - Shenmue (I & II of course) / Dreamcast
Difficile de comparer cette oeuvre à un autre jeu. Une expérience à part entière et un moment de grâce unique. Et une chance de l'avoir vécue à l'époque, comme elle le méritait. Difficile de pouvoir faire comprendre à quelqu'un qui n'a pas pu vivre cela à l'époque ce que l'on a pu ressentir devant ce jeu en avance sur son temps. Un hymne à la liberté, à la beauté, et à l'émotion avec un grand "E". Gloire à Yu Suzuki.
Son seul "défaut" ? Etre à la fois la plus grande claque vidéoludique de tous les temps assénée à un joueur et sa plus grande frustration. Inutile d'expliquer pourquoi.

02 - Red Dead Redemption / Xbox 360 (cherchez pas, c'est obligé :D )
Un peu présomptueux de ma part de mettre dans ce classement, et aussi bien placé un jeu même pas encore sorti. Mais que voulez-vous, le titre de Rockstar est en passe de devenir la réponse absolue au fantasme de l'adorateur de western et de grands espaces US que je suis. Une réalisation exceptionnelle, un univers d'une cohérence absolue, un charisme digne d'une oeuvre de Sergio Leone... n'en rajoutez plus. Si l'une de mes joues est définitivement marquée du sceau de Shenmue, sa soeur est déjà prête à accueillir de façon permanente la marque Red Dead. Vivement le 21 mai :bave:

03 - Skies Of Arcadia / Dreamcast
Je devrais en vouloir énormément à ce titre : il est à l'origine du plus grand malentendu de ma vie de gamer. C'est à cause de lui que je me suis cru pendant un long moment fan du genre JRPG. Et ce n'est qu'après quelques expériences malheureuses et empruntes de déception auprès de plusieurs de ses semblables que j'ai définitivement compris que c'était de ce titre dont j'étais tombé amoureux. Pourtant, des éléments que j'exècre dans d'autres oeuvres du genre sont bel et bien présents : les combats typiques à répétition, le ton naïf couplé à l'histoire manichéenne, et une flopée de schémas renouvelés à la nausée dans tous ses congénères. Et pourtant... Skies navigue bien au-delà de cela. Un peu comme Lost Odyssey dans une moindre mesure, c'est la poésie dégagée par cet univers qui sublime l'expérience. Et cette sublimation est servie par une technique qui semble avoir bénéficié de la même grâce. Une musique divine, un graphisme enchanteur et varié à l'extrême, et un gameplay qui grâce aux phases d'exploration navales/aériennes propulse le titre dans les hautes sphères de l'aventure.
On ne joue pas à Skies Of Arcadia. On y voyage.

04 - Flashback / Megadrive
Souvent considéré comme le grand frère de l'Another World d'Eric Chahi, surtout pour les similarités dans les remarquables techniques d'animation employées, Flashback est un peu un aboutissement. Des graphismes bien plus travaillés et variés, une durée de vie ralongée, et surtout une histoire passionnante en ont fait le jeu d'action/aventure ultime de l'époque. A travers une pléthore de références aux classiques du genre SF (Total Recall, Running Man, Blade Runner...), Flashback a su marquer les joueurs par toute une série de détails scénaristiques judicieusement empruntés ici ou là : perte de la mémoire, petits boulots à effectuer pour faire progresser l'intrigue, jeu TV ultra-violent, conspiration d'E.T. cachés au sein de la population... Une réussite complète à tous points de vue.

05 - B.A.T. / CPC
Difficile d'être complètement objectif par rapport à ce bijou d'Ubi-Soft. Je me suis toujours demandé s'il m'aurait autant marqué si je l'avais eu sur une machine 16-bit ou un PC. Bien qu'étant considéré comme une excellente aventure, je sais qu'il n'a pas eu sur ces supports l'aura qu'il a pu avoir sur le 8-bit d'Amstrad, à cause d'un problème de concurrence évident. Oui mais voilà, dans le monde du CPC, B.A.T. a simplement écrasé tout le reste. Principalement grâce à des graphismes jamais vus sur ce micro, tout juste dépassés dans les derniers instants de la machine par le jeu (enfin, plus un plaisir à regarder qu'à jouer) de Silmarils, Xyphoes Fantasy. A travers un véritable feu d'artifice graphique, Ubi a fait don au CPC d'une de ses plus belles aventures ludiques et d'un sentiment de liberté inédit sur cette machine, à travers ce voyage mémorable dans les rues et les quartiers de Terrapolis. Je ne sais pas si cela peut être expliqué par la performance à l'écran, mais le jeu n'avait pas de son ! Pas grave ; j'en ai profité à l'époque pour faire mon éducation musicale avec les Beatles et Queen en fond sonore. Aujourd'hui, à chaque écoute du Blanc des Beatles, j'ai des flashes avec des images du jeu ! :lol: Vraiment un grand souvenir. Et son test dans le défunt Amstrad Cent-Pour-Cent reste historique (98%, notes techniques variant entre 99 et 100)

06 - GTA IV / Xbox 360
Rarement avais-je attendu un jeu à ce point (c'était avant RD Redemption... :lol: ). La première bande-annonce avait planté le décor ; un voyage dans un New York virtuel m'était promis, et c'est en grande partie pour ce genre d'invitation que je me suis marié avec le jeu vidéo depuis quelques temps. Et le résultat fut à la hauteur de mes attentes. Mis à part Shenmue et le prochain bébé de Rockstar, je ne sais pas si un jeu a su recréer un univers à un tel niveau de détail. Penser au boulot que cela a pu demander en amont donne le vertige. L'immersion est complète, et le tout baigne dans un monde adulte, vulgaire, drôle, et surtout extrêmement intelligent pour qui prend la peine de gratter le vernis de violence qui recouvre ce titre et la franchise en général. Un monument.

07 - Snatcher / Mega CD
C'est presque par hasard que je suis tombé sur le véritable chef-d'oeuvre du créateur de Metal Gear Solid. Je le connaissais bien de nom, mais n'étant sorti que sur PC-Engine à l'époque, et ne possédant pas cette console, je ne m'y étais pas intéressé plus que cela. C'est lors d'un voyage aux Etats-Unis (chanceux que je suis) que je suis tombé, dans un "Wherehouse", je crois, sur la version Sega CD (Mega CD US) du jeu (chanceux que je suis ²). Je dois avouer qu'étant totalement ignorant alors de l'opportunité qui se présentait à moi, c'est la jaquette bladerunnienne du jeu qui m'a fait "tilter". Et puis comme il n'était pas trop cher, je me suis dit que je ne prenais pas un gros risque.
Then, retour en France. Essai du jeu... et là... coup de coeur. Dès la présentation et l'arrivée à Néo-Kobé, les jeux sont faits. J'étais alors destiné à passer quelques nuits blanches à la poursuite de ces saletés de Terminators nippons et de l'effroyable secret caché derrière leur existence et le cataclysme connu sous le nom de "Catastrophe". Une aventure digne de celle de Deckard, une violence graphique plutôt rare sur le support, une bande-son CD réussie... bref. Il aura occupé une bonne partie de mes vacances d'été. Et pourtant, avec la somme de textes (en Anglais, of course) à se farcir, c'était pas gagné. C'est dire si le titre est une réussite.

08 - GTA San Andreas / Xbox
J'ai longtemps hésité avec Mafia pour l'attribution de cette 8ème place, en me disant que la franchise GTA était déjà représentée avec le IV et que le titre tchèque surpassait le titre US sur suffisamment de points (réalisation globale, scénario, ambiance...) pour mériter de figurer dans le "bonotop" à sa place. Mais j'ai craqué. Rien n'a finalement réussi à contrer ce sentiment de liberté extrême et jouissif lié à San Andreas. Tout dans ce titre inspire la démesure, autant du point de vue des actions possibles que du map proprement dit. Pour le reste, on retrouve les ingrédients habituels liés à la réussite de la franchise star de Rockstar. Mais celui-ci restera quand-même à part pour les ambitions hallucinantes affichées dès sa conception : Los Angeles, San Francisco, Las Vegas, Californie, Névada... sur un DVD ! Vous en rêviez ? Moi oui. Et Rockstar l'a fait.

09 - Silent Hill 2 / Xbox
C'est toute la franchise qui est à part dans le monde du JV. A la fois malsain, envoûtant, riche, intelligent, émouvant, horrifique et même...beau, l'univers crée par les artistes de Konami est unique. Même le monde du cinéma peut être envieux devant un tel résultat. Et dans ce contexte, c'est le second opus de la série qui atteint les sommets. Définir ce titre comme un "jeu" est presque une insulte au regard de la gravité et du respect qu'il inspire.
Comme beaucoup de chefs d'oeuvre artistiques, il y a un avant et un après Silent Hill 2 pour celui qui en a fait l'expérience. Une expérience intime, à l'image de ce que vit le héros. Quelque chose qui se vit plus facilement que cela ne se décrit. Mais quelque-chose d'important et de fort. Et qui marque à jamais.

10 - Dune / Mega CD
Soyons clair, le titre doit beaucoup à la richesse du classique de Frank Herbert. Cependant, encore fallait-il réussir à lui être fidèle et respectueux, sans pour autant sacrifier au plaisir de jeu, car transposer une telle oeuvre n'est pas chose aisée. Le cinéma en sait quelque-chose. Mais l'équipe de Cryo Interactive a réussi avec ce titre un amalgame assez extraordinaire de beaucoup de ce que le livre avait à offrir, avec un jeu d'aventure passionnant et un aspect stratégique enrichissant et complétant le résultat final.
A noter que j'ai eu la chance de jouer la version "deluxe" du titre, et donc ultime : la version CD. Même si cette version MCD fut légèrement en-deçà de son homologue PC Cd-Rom pour d'évidentes raisons techniques, elle exploita la machine au maximum. Au programme : tous les dialogues en audio (et en Français, s'il vous plaît !), cinématiques en images de synthèse lors des déplacements en Ornithoptère (magnifiques) et extraits du film de David Lynch (plus anecdotiques, sauf l'introduction avec Virginia Madsen, qui donne le frisson). Un autre très grand moment d'aventure du jeu vidéo.


Et un prix d'honneur à Fifa 10, le fantasme ultime de tout amateur de foot. En attendant le 11...
Dernière édition par bonosol le 03 Avr 2010, 20:29, édité 5 fois.
Dieu est l'asile de l'ignorance - Spinoza
Avatar de l’utilisateur
bonosol
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 6576
Inscription: 28 Aoû 2006, 15:43
Localisation: 43°16'11.30''N 5°23'45.39''E

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Flame » 02 Avr 2010, 19:45

1. Wonder Boy III: The Dragon's Trap (MS)
2. Shenmue I & II (DC)
3. Final Fantasy 7 (PS)
4. Vagrant Story (PS)
5. Deus Ex (PC)
6. Zelda: Ocarina of Time (N64)
7. Monkey Island 2 (PC)
8. Half-Life (PC)
9. Sonic and Knuckles (MD)
10. Resident Evil (PS)

Et j'aurais voulu à tout prix caser Street of Rage et Panzer Dragoon Saga.
Dernière édition par Flame le 03 Juin 2010, 15:05, édité 1 fois.
http://www.youtube.com/user/SegaNation1#p/f
Wanted: 360: Castlevania LoS II PSV: Toukiden, Freedom Wars, Soul Sacrifice Delta, Velocity Ultra 2X, Phantasy Star Nova, Dragon's Crown, Tearaway, FFX HD
Avatar de l’utilisateur
Flame
Très membré(e)
Très membré(e)
 
Messages: 487
Inscription: 11 Fév 2008, 12:30

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede reza » 02 Avr 2010, 22:14

ok j'aime ces tops et c'est toujours aussi dur de résumer des plaisirs de gamer ;) :

1 Radiant Silvergun (Treasure / Saturn) [le shoot le plus complet, impressionnant, intéressant jamais fait, la crème de la crème. Il s'agit même du jeu qui m'aura fait revenir aux consoles et aux JV tout court]
2 Skies of Arcadia (Sega / Dreamcast) [parce que c'est l'Aventure et des musiques inoubliables, j'en ai même mis une à mon mariage à l'Eglise :wink: ]
3 R Type (Irem / Atari ST, Pc Engine, Arcade) [la révolution en 1987... à tous les niveaux]
4 Shenmue 1 & 2 (Sega / Dreamcast) [que dire, un chef d'oeuvre du jeu d'aventure, inoubliable mais tellement frustrant du fait de son absence de conclusion]
5 Silent Hill 2 (Konami / Xbox) [d'abord la peur, puis les musiques et une immense tristesse, je n'oublierai jamais ce "jeu"]
6 Rez (Sega / Dreamcast) [une expérience fantastique, hypnotique et franchement original]
7 Thunder Force IV (TechnoSoft / Megadrive) [un shoot de dingue, un metal shooter exactement, long, dur, passionnant et des musiques fantastiques]
8 Out Run (Sega / Arcade) [mince je joue encore à ce jeu et au 2, j'écoute les musiques dans ma caisse et j'ai eu un cabriolet sûrement car j'ai été marqué par ce jeu]
9 Ghouls 'n Ghosts (Capcom / SGX, Arcade) [sur Supergrafx, l'arcade à domicile, superbe, long, dur, passionnant, j'aime toujours autant]
10 Daytona USA (Sega / Arcade) [une baffe fantastique à l'époque, des musiques géniales, un intérêt illimité à plusieurs et puis Rooooooollling Staaaaart !!!!]
Dernière édition par reza le 03 Avr 2010, 06:52, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
reza
XM | Vétéran
XM | Vétéran
 
Messages: 7917
Inscription: 15 Fév 2002, 03:19
Localisation: Lille
Gamertag: Reza JPH

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede superjex » 02 Avr 2010, 22:28

Dans le désordre (classement selon mon temps passé sur le jeu et/ou ma plongée dans son univers) :

Secret of mana (Snes)

Un grand action RPG de grande classe jouable à 3 simultanément : une révolution à l'époque ! Navrant que cette franchise n'existe pas sur nos consoles next gen !

Zelda (Snes)
Mon premier grand jeu d'aventure rpg qui a occupé des journées entières de week end et vacances. Je revois encore ma mère me dire "encore ton jeu !!!"

Soulcalibur 2 (Gamecube)

Des parties entre potes pendant de longues heures, un solo long et prenant, et Link dans un jeu de baston : le pied !

Sonic Adventure 1 et 2 (Dreamcast)

Une claque graphique en son temps. Une totale réussite de reconversion d'un jeu 2D en 3D... vivement les versions XBLA !!!

Final Fantasy IX (PsOne)

Le trop oublié FF IX qui pourtant assure le coté heroic fantasy à plein régime ! La Psone poussée à fond et une fin inoubliable. Même le gameplay et systeme de combat était vraiment excellent.

Arkanoid (Atari ST)

Tout simplement le premier jeu de ma vie, et ce fut le seul pendant une année entière alors je vous laisse imaginer le temps passé dessus !

Lost Odyssey (xbox 360)

La claque graphique n'est pas vraiment là et pourtant... Ce jeu est d'une richesse émotionnelle inouïe ! Plongée dans une histoire assurée avec ce jeu qui a su me réconcilier avec les j-rpg. Et l'ost est juste à tomber !

Mario Kart (N64)
Certainement le jeu auquel j'ai le + joué en multi de toute ma vie! Le mode arène avec les ballons à éclater était le summum dans les parties entre amis.

ISS Soccer (N64)
Fun, nerveux, beau, jouabilité géniale... je suis pas grand fan de jeux de foot mais celui ci à su me convaincre au point d'y jouer en version JAP dés sa sortie.

KoF 98 (Neo Geo cartouche)

Quelle chance d'avoir eu la neo geo ! KoF 98 fut THE jeu de baston de son époque : énormément de combattants, d'arènes et tout le savoir faire de SNK avant leur chamboulement...

Je me suis retenu de mettre CoD 4, FF XIII et Gears Of War 2 pour laisser place à des jeux de ma jeunesse
Dernière édition par superjex le 03 Avr 2010, 12:09, édité 1 fois.
superjex
 

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Baboulinet » 03 Avr 2010, 05:58

Pas beaucoup de jeux récents dans vos listes, vous deviendriez pas un peu blasés ? :P
Ça serait bien de mettre une petite description pour chaque, ça rendrait le topic plus vivant.

Pour ma part, par ordre chronologique :

Dune 2 (PC)
J'ai jamais été très porté sur les jeux de stratégie et je me demande bien pourquoi, alors que ce jeu formidable m'avait pourtant initié au genre.
Je me souviens encore de tous les détails, le long travail de sape sur les bases de l'ennemi pour atteindre leur QG, l'infanterie chair à canon qu'on envoie en éclaireur pour dissiper le brouillard de guerre, les cris de rage quand les moissonneuses remplies d'épices se font bouffer par les vers de sable...
Même si l'expérience était assez spartiate sur mon vieux Goupil avec des bips en guise de son et du 5 images par seconde, ignorant par mon jeune âge toute notion de framerate et d'optimisation hardware,je m'en satisfaisais néanmoins pleinement.
Le premier Dune était aussi excellent dans son genre, par la suite j'ai enquillé sur Age of Empires qui n'était pas mauvais... mais mon aventure RTS s'est arrêtée là.
Aujourd'hui je regarde avec candeur et une pointe d'admiration mes camarades de classe en LAN sur Warcraft 3 ou Supreme Commander, mais quand on me propose une partie je préfère refuser poliment.


Sonic 2 (Megadrive)
C'est toute ma jeunesse les Sonic, j'ai toute la panoplie sur Megadrive, chaque épisode fini un nombre incalculable de fois...
Alors certes j'avais toujours une boule dans la gorge quand les conversations déviaient sur Zelda ou Secret of Mana dans la cour de récré, mais toute cette rancoeur de Sega fanboy était vite oubliée aussitôt rentré à la maison au contrôle du hérisson supersonique sur des niveaux au level design de folie et les meilleures musiques de jeu vidéo du monde.
Je les aime tous autant les uns que les autres, mais si vous me demandez un soir dans une ruelle sombre avec un couteau sous la gorge de choisir mon Sonic Megadrive préféré, alors je vous répondrais le 2.


Resident Evil (Playstation)
Mon expérience sur Alone in the Dark 2 n'ayant pas été probante (j'arrêtais pas de me faire tuer 2 minutes après l'écran titre), c'est Resident Evil premier du nom qui m'aura finalement dépucelé au genre du survival horror et de la simulation de fenwick.
Même si on peut facilement prendre la confiance en rigolant de la scène d'intro série B et sur la coupe balai à chiotte de Wesker, le jeu m'aura collé quelques frissons bien sentis.
Je serais capable aujourd'hui de reproduire les plans du manoir avec une précision d'architecte, mais ma première exploration de la bâtisse aura été longue et périlleuse, d'autant plus quand on bouffe la moitié de ses munitions sur un cadavre "par précaution" ou quand on reste figé par la trouille pendant un quart d'heure devant la porte de la salle de sauvegarde en faisant mine d'organiser son inventaire pour ménager son amour propre.
Alors certes en 2010 avec le bond technologique et la puberté qui sont passés par là entre temps, je me demande comment j'ai pu ressentir de l'angoisse devant ça (je ne parle pas du remake sur Gamecube qui lui continuera sûrement à me foutre les miquettes même à 70 ans), mais malgré tout merci Capcom pour avoir permis la démocratisation du zombie sur console et pour m'avoir collé la phobie des dobermans qui sautent à travers les fenêtres.


Final Fantasy 8 (Playstation)
Comme je l'ai déjà évoqué plus haut, durant le milieu des années 90 où tous les gamins possédaient une Super Nintendo et s'abrutissaient devant Dragon Ball Z, je devais être l'un des rares dans mon école à posséder une Megadrive et regarder en boucle les aventures de Tintin. Ouais, j'ai toujours été anticonformiste. Et même si la 16-bits de Sega n'était pas totalement dépourvue de RPGs, c'était dans une bien moindre mesure que ceux présents dans la catalogue de sa rivale.
Bref tout ça pour dire qu'à l'époque mon expérience dans le domaine se limitait à deux action-RPG que sont Soleil et La légende de Thor, qui bien qu'étant d'excellents jeux ne correspondaient pas à la définition que je me faisais d'un vrai RPG avec des combats chiants par intermédiaire de fenêtres Windows, de la chasse aux points d'xp pour allonger artificiellement la durée de vie, et des inventaires bordéliques qui tiennent sur 20 pages. Oui, vous pouvez constater par l'emploi de ce ton ironique que j'en suis aujourd'hui guéri.
Mon premier "vrai" RPG aura donc été Final Fantasy 8 (je sais, c'est la honte) qui aura su répondre à ces critères. Et même si à l'heure actuelle toute interaction avec un RPG me donne de l'urticaire, je crois bien me souvenir que la galette de FF8 n'avait pas quitté la Playstation pendant au moins 6 mois consécutifs.
Certes même en plein âge bête je me doutais bien que les auteurs du scénario ne se verraient pas décerner le prix Goncourt, mais ma fascination passait plutôt par la découverte d'un univers assez riche et cohérent, l'exploration de nouveaux villages, et une sensation de liberté qu'aucun jeu ne m'avait procuré jusque là.
J'étais tellement à fond dans le trip que même après avoir fini le jeu, je voulais tout compléter à 100%, booster chaque perso au level 100, G-forces level 100, collectionner toutes les cartes et les objets... j'étais déjà bien embarqué dans cette entreprise quand par chance j'ai été frappé par un éclair de lucidité, supprimé ma sauvegarde, remis le CD dans sa boîte, et n'ai plus touché à un Final Fantasy de ma vie.


Metal Slug 2/X (émulateur, tu crois quoi)
Bien qu'ayant touché pour la première fois à un Metal Slug 8 ans après la sortie du premier opus, j'ai bien vite rattrapé mon retard et je porte désormais un amour fou à cette série de jeux à l'esprit purement arcade. Je reste encore pantois devant le travail titanesque d'animation des sprites 2D, j'aime le style graphique et les touches d'humour dans le comportement des personnages, et bien entendu la nervosité du gameplay qui place toujours le joueur sur le fil du rasoir mais n'est jamais injuste.
Beaucoup pensent que les Metal Slug sont réservés aux élitistes du pad, mais c'est complètement faux. Moi-même sur mes premières parties de Metal Slug j'avoisinais la soixantaine de continus, mais avec de l'entraînement il est tout à fait possible même sans avoir des réflexes de mutant de toper le one-credit. C'est un jeu exigeant mais dont la persévérance paie, qualité qui se perd malheureusement de nos jours où le joueur veut tout réussir du premier coup sans une once de challenge et sans ressentir la fierté légitime qui en résulte.
Pourquoi le 2/X en particulier ? Parce qu'il offre plus de situations variées que le 1, plus d'humour, et de bonnes innovations dans le gameplay.
Le 3 est vraiment monumental, mais un poil too much à mon goût.
Pour tous ceux qui succèdent au 3, il faut savoir que ce n'est plus l'équipe originelle qui s'en charge et ça se voit. Gameplay plus brouillon, moins d'humour, beaucoup de recyclage...


Quake 3 Arena (PC et Dreamcast)
Le frénétique, le tumultueux, l'indémodable Quake 3 !
A l'heure de sa sortie le mod Counter Strike faisait son petit bonhomme de chemin, et la scission des joueurs tiraillés entre ces deux mastodontes était inévitable.
Mais les pros de la gâchette, les vrais, les durs, les tatoués, savent que c'est dans les arènes de Quake que se réunissaient les fous furieux venus assister à la grande messe du frag, envoûtés par la douce mélodie des roquettes tueuses éparpillant des morceaux de barbaques sur les murs d'une chapelle satanique.
Mais pour moi Quake 3 c'est surtout un état d'esprit que je ne retrouverai plus jamais sur un autre jeu, celui des débuts d'internet et des balbutiements du jeu en ligne. L'ADSL n'était pas encore entrée dans les chaumières si ce n'est celles des plus fortunés sous couvert d'un emplacement géographique adéquat. On turbinait encore avec ces vieux modems 56K crachoteurs, au bon vouloir d'une bande passante capricieuse, grignotant quelques heures de jeu sur son temps de sommeil et un forfait internet rachitique, l'oreille à l'affût de tout déplacement suspect en provenance de la chambre parentale (en y réfléchissant, c'est à cette période que mon bulletin scolaire a commencé à ne plus ressembler à rien).
Bon je m'arrête là, j'ai ma vieille arthrite qui me fait des misères.


Phantasy Star Online (Dreamcast, Gamecube et PC)
Quand j'ai eu pour la première fois connaissance du jeu par le biais d'un article sur le magazine Dreamcast, ce fut le coup de foudre.
Le jeu m'avait déjà été vendu dès la première lecture de la preview, mais je crois bien que j'ai relu le texte au moins vingt fois par la suite en savourant chaque mot pour satisfaire mon excitation naissante.
J'avais vaguement connaissance du nom Phantasy Star, n'ayant aucune idée de l'histoire ou de l'existence d'une quelconque intrigue construite au fil de la série, mais j'en avais rien à foutre. Il n'émanait de ces pages que le parfum de l'aventure, un monde à explorer en compagnie d'autres baroudeurs, la promesse de batailles épiques comme le laissait présager ce screenshot d'un gros dragon...
Et même si j'avais déjà eu l'expérience du jeu en ligne avec Quake 3, ça m'a quand même fait tout drôle la première fois que je suis rentré dans un lobby. Le sentiment d'arriver en terre inconnue, un monde vivant où chacun à sa place bien définie. J'ai passé énormément d'heures sur PSO, que ce soit sur Dreamcast, Gamecube ou par la suite sur la version PC. Je me rappelle des petits détails avec émotion : les ruées de morts de faim sur les drops d'objets rares, les courses de fauteuils dans le lobby, les trocs avec des charlatans qui essayent de te plumer...
Je crois que j'ai de la chance d'être tombé à cette période sur PSO qui est un jeu dont on voit facilement les limites et la redondance du gameplay. Il aura fonctionné pour moi comme une sorte de pare-feu envers d'autres MMORPG offrant des univers bien plus riches dans lesquels j'aurais pu me perdre.


Return to Castle Wolfenstein : Enemy Territory (PC)
Lourd dossier. Sans conteste le jeu sur lequel j'ai crâmé le plus d'heures, mais bordel quel pied !
Add-on annulé pour le jeu Return to Castle Wolfenstein qui deviendra finalement un stand alone gratuit, Enemy Territory se paie le luxe d'être un excellent jeu dont le gameplay novateur et parfaitement maitrisé inspirera d'autres FPS qui lui succèderont. Pour moi c'est devenu le benchmark du FPS en ligne en terme de fun, et si je devais vivre sur une île déserte et ne choisir qu'un seul jeu (avec une connexion internet), ce serait celui-là.


Guitar Hero 2 (Xbox 360)
Inutile d'en faire des tartines, quiconque ayant déjà tenu une Gibson en plastique dans ses mains pourra témoigner de l'effet galvanisant de la licence Guitar Hero. Même si Harmonix a pompé le concept et collé un DTC à Konami qui exploitait déjà depuis belle lurette la licence Guitar Freaks exclusivement au Japon, ils ont réussi un bel exploit en procurant un second souffle aux jeux de rythme et je suis rentré dans la vague la tête la première.
Bien qu'ayant passé beaucoup plus d'heures sur le 3, je choisis quand même le 2 puisque c'est sur ce dernier que j'ai fait mes classes et accompli la progression fastidieuse du mode facile au mode expert.


Left 4 Dead 2 (Xbox 360)
Je crois que ce n'est plus un secret pour personne tellement j'en ai parlé sur XM, le concept de la série Left 4 Dead m'a séduit dès les premières minutes de la démo du 1. Je ne compte plus les parties d'anthologie en compagnie des gens du forum, que ce soit en coop, versus, collecte, survie, tous ces modes sont aussi addictifs les uns que les autres.
Je ne suis pas un fan de Valve de la première génération, mais depuis l'Orange Box c'est le studio auquel j'attribue le plus d'estime et dont je surveille désormais de près les productions. J'espère qu'ils continueront à introduire sur le marché toujours autant de FPS atypiques et fun à jouer.


Voilà pour ma liste. C'est un peu dur de se limiter à 10 jeux, mais je l'ai joué honnête et j'ai gardé seulement ceux qui auront été des étapes marquantes de ma carrière de joueur.
Avatar de l’utilisateur
Baboulinet
Silver Member
Silver Member
 
Messages: 4638
Inscription: 01 Sep 2006, 19:58
Gamertag: Branloman

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede superjex » 03 Avr 2010, 07:19

Baboulinet, il y a un seul jeu online dans ma vie où je faisait partit sérieusement d'une team à y jouer tous les soirs et week end : Wolfenstein E.T. !!!

Je rejoins complètement ton avis sur ce jeu
superjex
 

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Gattuso » 03 Avr 2010, 09:03

Baboulinet a écrit:Ça serait bien de mettre une petite description pour chaque, ça rendrait le topic plus vivant.


Pas faux. J'ai édité du coup :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Gattuso
XM | Freelance
XM | Freelance
 
Messages: 6712
Inscription: 17 Avr 2008, 03:41
Localisation: Au Sud de la frontière, à l'Ouest du soleil
Gamertag: Gattuso GB

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede superjex » 03 Avr 2010, 12:09

ok j'ai edité aussi vite fait
superjex
 

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede kelanflyter » 03 Avr 2010, 13:41

t'as raison branlo, du coup j'ai edité aussi. D'ailleur y'a même une speciale dedicace pour toi ^^
Avatar de l’utilisateur
kelanflyter
XM | Vétéran
XM | Vétéran
 
Messages: 18955
Inscription: 30 Déc 2002, 00:05
Localisation: lyon
Gamertag: KERHAD
ID PSN: KERHAD

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Baboulinet » 03 Avr 2010, 16:10

Sauf que le jeu en question ne faisait pas partie de ta liste de départ, impie !
Avatar de l’utilisateur
Baboulinet
Silver Member
Silver Member
 
Messages: 4638
Inscription: 01 Sep 2006, 19:58
Gamertag: Branloman

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Tsubasa » 03 Avr 2010, 18:02

Pas sûr que tout le monde ait le courage de lire le pavé des autres (rien qu'à voir la taille de celui de baboulinet, ça m'a effrayé). Du coup, je reste sur la formule de départ, c'est à dire juste la liste.

1- Shenmue (I & II, SEGA, Dreamcast et Xbox)
2- Planescape : Torment (BLACK ISLE STUDIO, PC)
3- Jet Set Radio & JSR Future (SMILEBIT, Dreamcast et Xbox)
4- Gears Of War (I & II, EPIC, Xbox360)
5- Baldur's Gate (I & II, BLACK ISLE STUDIO/BIOWARE, PC)
6- Snatcher (KONAMI, NEC Super CD-ROM et Mega-CD)
7- The Elder Scrolls III & IV : Morrowind & Oblivion (BETHESDA SOFTWORKS, Xbox et Xbox360)
8- Strider Hiryu (CAPCOM, arcade)
9- Kujakuō 2: Geneijō (SEGA, Mystic Defender, MegaDrive)
10- Castle Of Illusion starring Mickey Mouse (SEGA, MegaDrive)

Bonus :
11- Double Dragon (TECHNOS, arcade)
Image

"Anarchie", cela signifie "sans chef", pas "sans Ordre". Avec l'Anarchie vient l'Âge de l'Ordnung, l'Ordre vrai, qui n'est pas l'Ordre imposé. L'Âge de l'Ordnung commencera quand le cycle de folie incohérente, de Verwirrung, révélé par ces appels, sera retombé.
V - Alan Moore
Avatar de l’utilisateur
Tsubasa
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 8690
Inscription: 03 Mar 2006, 13:53
Localisation: Parc des Princes
Gamertag: OZoran Tsubasa

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede bonosol » 03 Avr 2010, 20:12

reza a écrit:Skies of Arcadia(Sega / Dreamcast) [parce que c'est l'Aventure et des musiques inoubliables, j'en ai même mis une à mon mariage à l'Eglise

Wahou ! Classe ! :D
Quel morceau ? L'écran-titre ?

Tsubasa a écrit:Pas sûr que tout le monde ait le courage de lire le pavé des autres (rien qu'à voir la taille de celui de baboulinet, ça m'a effrayé)

T'es gentil, Olivier Atton, je me suis pas farci le mien pour rien ; alors tu files me lire tout ça tout de suite !!! :twisted:
:arrow:
Dieu est l'asile de l'ignorance - Spinoza
Avatar de l’utilisateur
bonosol
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 6576
Inscription: 28 Aoû 2006, 15:43
Localisation: 43°16'11.30''N 5°23'45.39''E

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Tsubasa » 03 Avr 2010, 23:13

bonosol a écrit:
Tsubasa a écrit:Pas sûr que tout le monde ait le courage de lire le pavé des autres (rien qu'à voir la taille de celui de baboulinet, ça m'a effrayé)

T'es gentil, Olivier Atton, je me suis pas farci le mien pour rien ; alors tu files me lire tout ça tout de suite !!! :twisted:
:arrow:


Non, vraiment, désolé... même pour toi, ça ne va pas être possible ! 8)
Image

"Anarchie", cela signifie "sans chef", pas "sans Ordre". Avec l'Anarchie vient l'Âge de l'Ordnung, l'Ordre vrai, qui n'est pas l'Ordre imposé. L'Âge de l'Ordnung commencera quand le cycle de folie incohérente, de Verwirrung, révélé par ces appels, sera retombé.
V - Alan Moore
Avatar de l’utilisateur
Tsubasa
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 8690
Inscription: 03 Mar 2006, 13:53
Localisation: Parc des Princes
Gamertag: OZoran Tsubasa

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede reza » 04 Avr 2010, 06:34

bonosol a écrit:
reza a écrit:Skies of Arcadia(Sega / Dreamcast) [parce que c'est l'Aventure et des musiques inoubliables, j'en ai même mis une à mon mariage à l'Eglise

Wahou ! Classe ! :D
Quel morceau ? L'écran-titre ?


Celle là :
http://www.youtube.com/watch?v=2ikiLR4fCZk

Utilisée pour l'ouverture du mariage en synchronisation avec l'arrivée de la mariée à l'autel quand, vers la fin, ça passe en orchestral (vers 4.20)

Je n'étais pas peu fier :wink:

mais j'avais aussi mise celle là (d'un autre jeu à peine connu...) :
http://www.youtube.com/watch?v=fgsopPGpNx8
Avatar de l’utilisateur
reza
XM | Vétéran
XM | Vétéran
 
Messages: 7917
Inscription: 15 Fév 2002, 03:19
Localisation: Lille
Gamertag: Reza JPH

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Killerguy » 04 Avr 2010, 12:10

Faut pas oublier OOT :mrgreen:
Image
Avatar de l’utilisateur
Killerguy
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 9451
Inscription: 31 Mar 2006, 20:17
Localisation: Lille
Gamertag: Killerguy00

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Gr0mic » 09 Avr 2010, 03:02

Je sens que je vais faire plaisir à quelqu'un :p

1 - Zelda Ocarina of Time - N64
Tout simplement inoubliable, un chef d'oeuvre.

2 - Donkey Kong Country - SNES
Le jeu de plateformes parfait, je l'ai fait et refait avec toujours le même plaisir. Puis rien que pour la fausse fin, qui m'avait tué étant gamin :ptdr:

3 - Sonic Adventure - Dreamcast
Une claque incroyable à sa sortie, ça allait à 300 à l'heure, c'était beau, fluide ..

4 - Uncharted 2 - PS3
On en prend plein la gueule, c'est spectaculaire et il n'y a aucun temps morts pendant une douzaine d'heures, c'est pour moi LE jeu de cette génération de console.

5 - Super Mario Bros 3 - NES
Mon Mario préféré, et pas le plus simple. On était obligé de laisser la NES tourner pendant la nuit pour pas perdre la progression :mrgreen:

6 - Ninja Gaiden - Xbox
Le BTA le plus technique auquel j'ai joué. Chaque affrontement était quasiment un duel, en espérant trouver la faille chez l'adversaire. Grosse grosse déception sur le 2 en revanche qui est bien trop fouilli et brouillon

7 - Mario Kart - N64
Le jeu le plus drôle auquel j'ai joué, à plusieurs c'était un régal.

8 - Starfox Adventures - Gamecube
Très bon dernier Starfox par Rare. Un jeu vraiment complet, j'avais adoré

9 - GTA Vice City - PS2
En plus des motos, avions et hélicopters, je retiendrai surtout l'ambiance exceptionnelle de ce jeu.

10 - Mass Effect - Xbox 360
Grand amateur de science-fiction et de RPG, j'ai été servi avec ce jeu de Bioware. Univers très riche, scénario captivant, et une mise en scène digne des plus grands films.
Image
Avatar de l’utilisateur
Gr0mic
Bronze Member
Bronze Member
 
Messages: 3002
Inscription: 09 Jan 2008, 18:54
Localisation: Montréal, QC

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Moogourou » 09 Avr 2010, 09:27

Sans ordre particulier :

- Day of the Tentacle (PC) : LE jeu d'aventure, une claque aussi bien technique que drôle
- Monkey Island (PC) : LE deuxième jeu d'aventure :D
- Morrowind (PC) : Le RPG libre et riche par excellence, meilleur que son successeur
- Final Fantasy XII (PS2) : Le RPG japonais libre et riche par excellence :P
- Baldur's Gate 2 (PC) : Là encore, une référence du RPG
- Chrono Trigger (SNES) : Le meilleur RPG de sa génération
- Rez (PS2) / Rez HD (XBLA) : Une expérience originale et surtout une bande-son de ouf
- FreQuency (PS2) : Le meilleur jeu musical jamais sorti, avec une tracklist courte mais quasi parfaite
- Elite Beat Agent (DS) : Encore un jeu musical, et sans doute le plus fun de tous
- We Love Katamari (PS2) : Parce qu'il fallait bien mettre le meilleur de la série Katamari dans le classement
Avatar de l’utilisateur
Moogourou
XM | Freelance
XM | Freelance
 
Messages: 4000
Inscription: 17 Oct 2008, 09:27
Localisation: 92
Gamertag: Moogourou
ID PSN: Moogourou
ID Steam: Moogourou

Re: Votre top 10 des meilleurs jeux tous supports confondus

Messagede Yobwo » 09 Avr 2010, 11:10

Eat this !

1 – Civilization II :

Que d'heures passées à dominer le monde de toutes les manières possibles ! Quelle richesse à travers un emballage somme toute assez pauvre. Mais à l'époque, les vidéos qui accompagnaient les Merveilles et les quelques musiques du jeu suffisaient à me plonger dans l'Histoire. J'ai découvert le jeu chez un oncle. Après une brève explication de celui-ci face à ma mine curieuse, il me laisse les commandes du jeu. Je n'ai plus bougé de la journée. L'achat de la version collector n'a pas tardé (boîte que je n'ai plus, c'est un ami qui en a hérité). Malheureusement l'intérêt a décru avec les épisodes. Si le III a été le théâtre de bien des stratégies, le IV n'a pas quatté longtemps mon disque dur.

Parmi mes souvenirs fut cette partie où je me suis retrouvé à la tête de tout l'hémisphère nord en expansionniste américain convaincu alors que l'hémisphère sud était tenu de main de fer par un empire Zoulou. Statu quo. Ni moi ni l'IA n'avions de quoi éradiquer l'autre. Un remake de la Guerre Froide en plus exotique.


2 – Final Fantasy X :

Ce n'est pas ma plus belle expérience en matière de RPG, c'est ma plus belle expérience en matière de récit et de partage d'expérience avec un groupe vidéoludique. Je m'étais rarement attaché à ce point aux pérégrinations d'une bande d'aventuriers. Tidus est certes d'un goût vestimentaire douteux mais il surfe sur une vague de héros plus entreprenants commencée avec Djidane. Il possède une certaine fraîcheur et insouciance qui va contraster avec l'amère expérience de son destin. Derrière lui, la naïveté apparente de Yuna, la gentille bêtise de Wakka, la fausse colère de Lulu, l'enthousiasme de Rukku et le charisme d'Auron, le monde de Spira respire la mort à plein poumons. Tout est interconnecté dès le départ. C'est ce qui rend l'aventure si tragique. Et même le happy end n'en est pas vraiment un. On découvre impuissant les rouages de quelque chose qui nous dépasse puis on se retrouve obligé d'achever une quête qui aboutira forcément à un drame. D'une manière ou d'une autre. Tout pour moi tient dans la piste 7 du CD 4 de l'OST : Wandering.


3 – Zelda Ocarina of Time :

Le premier épisode m'a été offert à Noël par des membres de la famille au nez creux (je pense qu'ils n'avaient aucune idée véritable de la valeur du jeu). Bon, très bon, très très bon. Mais un poil trop compliqué et labyrinthesque pour le pauvre môme que j'étais. Je n'ai eu ensuite pas d'autres contacts avec la série (la faute notamment à l'absence totale de SNES). OoT a été une belle claque. 3D maîtrisée, ambiance enchanteresse, un soupçon de mature qui me plaît toujours, des donjons et des boss inoubliables, une putain de BO... même si Wind Waker fut une bonne expérience, je n'ai jamais retrouvé cette magie. Twilight Princess aurait pu me plaire mais bon... Wii quoi.

4 – Silent Hill 2 :

Le seul jeu d'aventure/horreur que j'ai fini. Malgré mon statut indéboulonnable de flipette puissance 10, la fascination exercée par cette virée brumeuse en bled de campagne m'a scotché du début à la fin. Pourtant tout me poussait à poser ma manette et ne plus rallumer cette foutue console. Rien n'y a fait. Même la tête de cône ne m'a pas empêché de contempler un des dénouements. Replay value : zéro. Une fois la tâche accomplie, j'étais mentalement vidé et incapable de retenter l'expérience. Elle reste néanmoins unique. Je n'oublierais jamais l'intro où le héros se regarde dans la glace puis s'abandonne au joueur qui, comme un con, ne réalise pas que la cinématique est terminée. Ah bon, faut jouer là ? Pourraient prévenir merde...


5 – Morrowind/Oblivion

Depuis son test dans un numéro de Génération 4, l'envie de jouer à Daggerfall s'est toujours manifestée tant l'immensité du terrain me sidérait. Mais je débutais sur PC et n'avait pas vraiment la main sur ce qui entrait ou sortait du DD (un filtre intransigeant nommé « papounet » en gardait l'accès). A la sortie de Morrowind, fort de mon indépendance informatique, je me suis précipité pour rattraper le temps perdu. Je suis littéralement tombé sous le charme. Aucune de mes parties n'est d'ailleurs allé bien loin dans l'intrigue et je me contentais d'explorer, explorer et explorer encore le moindre recoin de la carte. Faut y aller pour te donner envie de jouer un moine herboriste ! Pourtant c'est là mon meilleur souvenir : flâner et cueillir des fleurs puis mourir à cause de la morsure d'un rat infect. Oblivion a perdu une partie des qualités de son aîné mais le plaisir de se promener est resté bien ancré. Me suis farci la carte du sud au nord et d'est à l'ouest à pinces, juste pour délirer. Il a fallu m'amputer des deux jambes une fois l'exploit accompli. Rien n'est trop beau quand on aime.


6 – Baldur's Gate I et II

Ze RPG occidental par excellence et une boîte qui accède à la renommée mondiale ainsi qu'au panthéon des plus grands. Le premier était un poil trop difficile, le deuxième était juste parfait. Dans un sens, aucune des amliorations de Bioware en terme d'interactivité avec les PNJ n'a encore dépassé le lien profond du joueur avec son équipe des Royaumes Oubliés. Leurs réactions à chaud, les personnalités restent parmi les plus réussis du genre. Les barres qu'on se tapait avec mon frangin devant les répliques acerbes du mage Edwin, élément indispensable d'un groupe qu'il menaçait sans cesse de faire éclater, au point de recharger fréquemment la partie afin d'éviter un départ impromptu. La rencontre avec Drizzt fut aussi un grand moment. Etant déjà à la base un fan des bouquins, je ne pouvais être que ravi. Un vrai bon JDR papier transposé en jeu vidéo, très tactique, très travaillé et très profond. Je ne compte pas les heures passées dessus. Si Dragon Age s'est révélé très convaincant, il n'atteint pas le niveau des deux Baldur's. Quant à Neverwinter Nights, je n'ai pas accroché à son gameplay (pourtant proche) et son utilisation de la 3D. J'ai plus été emballé par l'itération action de la série : Icewind Dale. Le II fut une belle surprise.


7 – Mass Effect I et II

De la SF, un scénario captivant, une figure charismatique, des gros méchants, une mise en scène qui a fait sensation, un bon phénoménal des expressions faciales : Mass Effect a fait mouche. Les phases bancales en Mako, les soucis de finition et 'exploration décevante de splanètes ne m'ont pas empêché de prendre un pied monumental jusqu'à la fin et son thème culte (http://www.deezer.com/listen-4281256) donnait carrément l'impression de sortir d'une séance de ciné ! J'étais en transe. Mass Effect II perd en élément RPG mais gagne en densité et en maturité. Plus sombre, plus spectaculaire, il gomme certains défauts et en gagne d'autres. Le trip demeure.Suivre son personnage des yeux à travers une aussi grande aventure, il n'y avait guère que Bioware pour le proposer. Vivement le III ! Je me demande bien comment ils vont réussir à terminer une intrigue au potentiel si prometteur de manière satisfaisante. Ce sera sûrement la partie la plus délicate. Pour le reste, je ne me fais aucun souci.


8 – Phantasy Star Online I et II

Un des jeux les plus répétitifs du monde mais totalement éclatant à plusieurs. 200 heures au compteur grâce à la participation d'un de mes meilleurs potes, de sa copine et d'horaires de fac propice à la débauche vidéoludique. Le dernier niveau de difficulté a pourtant été à peine atteint. On opérait de manière logique avec un Hunter ne tirant qu'un flingue et un Ranger se jetant lame au clair dans la mêlée. Oui, on a toujours aimé bouleverser les genres avec mon pote. Heureusement que sa nana acceptait de nous soigner de bon coeur... j'aurais pu terminer les cinq stages du jeu original les yeux fermés. Je n'ai jamais autant fait et refait la même chose en boucle, même dans Diablo II.


9 – Guild Wars

A propos de Diablo II, je cherchais un titre à jouer en coop et je suis tombé par hasard sur GW sans trop savoir ce qu'il valait. Quelques mois plus tard, j'étais membre fondateur d'une des guildes françaises les plus délirantes qui soit : le Comité de la Bière des Nains [CBN] ! Une troupe de joyeux drilles dont la plupart sont devenus des amis dans la vrai vie, de vraies personnes atypiques, drôles et bourrées de talents. Bref, si le jeu possédait un gameplay et un contenu des plus passionnants, c'est bien pour les rencontres que j'y ai faite que GW restera toujours une expérience à part.


10 – Dark Forces

Mon premier jeu PC ! Jamais réussi à dépasser le troisième niveau auquel je ne comprenais rien... trois passages dans des égouts lugubres pour trois leviers à actionner et un passage central débloqué en dernier ressort. C'était pourtant con mais à l'époque ça me dépassait. Je me suis donc rabbattu sur les deux premiers levels que je torchais les yeux bandés en Hard sans utiliser autre choses que mes deux poings. Les cheats codes m'ont permis de découvrir le reste du jeu au bout d'un moment. Le FPS n'est pas mon genre de prédilection. Toutefois, je ne pouvais pas refuser une plongée dans l'univers de Star Wars et rien que jouer sur PC me fascinait du haut de mes douze ans. Le suivant, Jedi Knight, m'a captivé tout autant (sabre laseeeeeeer !!!!). L'âge venant, les autres épisodes ne m'ont pas fait le même effet. Dark Forces, c'est l'histoire des débuts qui m'ont mené à me bousiller les yeux sur un 15 pouces, puis un 17, puis un 22 avec des configs toujours plus puissantes, des jeux toujours plus beaux et un portemonnaie toujours plus déliquescent. Ca a démarré sur un Pentium 100 qui coutaît 10000 balles à l'époque... A suivi Warcraft. Et là, ce fut le drame. Pas de retour en arrière possible.



Pas de jeu NES ou SNES ou Master System, etc. J'ai mes coups de coeur mais trop vieux pour que j'en cause efficacement. Et puis certains classiques vont de soi (Mario par ex).
Avatar de l’utilisateur
Yobwo
Gold Member
Gold Member
 
Messages: 6194
Inscription: 15 Oct 2005, 13:35
Localisation: Parti vadaasch...

Suivante

Retourner vers Nostalgie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité